Hello les Mi Fans,

Après avoir traité de Mediatek et son SOC 5G, au tour de Huawei de livrer plus de détails pour le sien.

Déjà son petit nom : le Kirin 990 5G qui accompagne son petit frère le Kirin 990 (donc 4G par extension). Le nom de code pour cette nouvelle architecture : Da Vinci


  • Commençons par une petite comparaison de la famille des 9x0 chez Huawei :


Concernant les 990 xG:


Comme on peut le constater on reste sur une architecture type A76/G76 au lieu de la nouvelle A77/G77 et la partie modem 5G de chez Huawei s'appelle le Balong 5G (ou Balong 5000).

De plus la partie NPU est plus avancée, tout comme certaines fréquences des cœurs (voir ci-dessous plus loin).

Le 990 5G a une taille du Die la plus élevée car celui ci contient près de 10.3 Milliards de transistors.

La finesse de gravure employée est celle de TSMC en 7nm+ pour le 990 standard et associé à la technologie EUV (Extreme ultraviolet) pour sa version 5G

Et pour les curieux

Comme on peut le voir, la taille du Die est contenu grâce à cette technique :

La partie Graphique G76 embarque 16 cœurs graphiques (alors que généralement on est soit du 8 ou 12). Ce choix est motivé par Huawei au vu du nouveau design qui devrait apporter la performance nécessaire avec l'efficience énergétique recherchée.

Le Kirin 990 5G apportera une version 2.0 de l'expérience ''Kirin Gaming+'', une solution d'optimisation entre les différents composants du Smartphone afin de permettre une expérience de Jeu sans concession.

Huawei ferait alors appel un cache dédié afin de réduire les latences, la consommation, le voltage et donc la chauffe de son SOC.

Comme la partie Modem 4G rebadgé est fourni chez Mediatek, le NPU utilise les technologies de la Cambricon spécialisée dans l'IA.

Pour info, Cambricon est un des leaders Chinois dans la conception et fabrication de puces dédiée à l'IA. Ses produits sont intégrés dans de nombreux serveurs Clouds dit intelligents, des smartphones et robots industriels. La société a établi une coopération étroite avec plusieurs entreprises leaders du secteur du renseignement international (Non je ne saisirais pas la perche ^^). Après un tour de financement de 100 millions de dollars américains, Cambricon est considéré comme une Start-up dite ''Licorne'' en Chine.


Bon en terme technique, Huawei annonce qu'il supporte via ce NPU les technos INT8 et FP16 sur les 2 Cœurs (en même temps) ce qui est le double que la génération précédente alors que la version 5G du Kirin dispose de 2 ''Gros'' Cœurs NPU couplé à un cœur dit ''Petit'' pour les opérations classiques (2+1 VS 1+1 pour la version 4G). Le but étant d'optimiser l'autonomie en activant soit les uns ou soit les autres selon la puissance nécessaire demandée.


Huawei intègre aussi un ISP de nouvelle génération, le 5.0, qui va s'occuper de la partie multimédia tant en capture qu'en décodage pour les parties vidéo et photos.. Il dispose aussi d'un filtre 3D, un filtre NR (Noise Reduction ou Réduction de Bruit) permettant la capture de photos plus détaillés et plus nettes en basse luminosité. Il devrait aussi pouvoir gérer le post traitement des vidéos en temps réel en utilisant de concert le NPU qui analysera image par image afin d'apporter les modifications nécessaire via l'IA intégrée.


  • Bon, tout ça c'est bien beau ? Mais est-ce que ça envoie le steak ?

Sur ce sujet comme d'habitude, c'est à coup de slides de Powerpoint niveau comparaison. Pas besoin de commenter autant vous les mettre et à vous de juger ^^


  • Alors justement concernant la 5G. Quid des technos supportées ?
Bon la tech Sub-6Ghz 5G, ça c'est classique. En revanche on n'est à un débit Max en descente de 2.3Gbps et 1.25Gbps en montée. Ce qui est en moyenne 2x moindres que la concurrence.

Huawei annonce supporter la 5G Non StandAlone (NSA) la Sub-6Ghz et aussi la 5G StandAlone donc théoriquement la LTE dans version NR (la B28 chez nous qui sera mis à jour).

Habituez-vous à ces 2 termes, la Technologie 5G a encore subit un schisme à ce niveau.

Huawei annonce être le 1er supporter les 2 en même temps (donc mixé les 2), ce qui n'est pas tout à fait vrai, Samsung le faisant. (Qualcomm le fait mais pas n'a pas encore annoncé sa variante SOC tout en 1)


Petite explication rapide :

5G Non-StandAlone (5G NSA)
  • La 1ère techno disponible pour la 5G et théoriquement donc la plus populaire
  • Elle introduit des nouvelles bandes de fréquences dédiées afin d'améliorer sa capacité de connexions simultanées et de délivrer au mieux à tout le monde de connecter.
  • Elle utilise les normes LTE en cours via une mise à jour Software et utilise les fréquence LTE comme infrastructure principale pour ses débits et la portée.
  • Elle équipe tous les téléphones sorti à date avant l'officialisation de la 5G dans de nombreux pays.
  • Simple et rapide à mettre en place
  • Surtout dédié pour le Streaming, AR et multimédia.

5 StandAlone (5G SA)
  • Architecture Full 5G mais simplifié
  • Latence extrêmement faible afin de multiplier les échanges DATA
  • Sera dispo pour les nouveaux terminaux.

Donc la 5G NSA c'est les Sub-6Ghz, le SA c'est le refarmage des fréquences LTE en 5G via update du Soft en version NR (New Radio)


Autre point le Balong 5G permettra d'activer tant le Signal 4G que 5G en même temps afin de faciliter la captation et éviter les décrochage selon les technos employées. Il utiliserait alors la possibilité de gérer 6 antennes différentes intégrés à ses Smarpthones.
Petit clin d'oeil, contrairement à ses modems 4G précédents, Le président promet qu'ils seront toujours fonctionnels même si dehors la T°c extérieur est supérieur à 29.4°c (clin d’œil pour les appareils Huawei n'ayant plus de LTE car ayant trop chaud).

N.B: Chose surprenante, Huawei continue d'utiliser des puces de chez Tensilica malgré l'embargo. On dirait que leur licence est toujours valide.


En revanche aucune information sur la prise en charge de la 5G mmWaves cœur même de l'architecture 5G... Ce qui est relativement inquiétant.
De nombreux analystes confirme que début 2020, cette partie Modem et ce SOC seront dépassés par la concurrence, mais Huawei souhaite capitaliser sur les technologies existantes et disponibles tant en Chine qu'aux US et certains pays Européens. Le but étant d'occuper le terrain et laisser la voie libre pour les prochaines générations en temps et en heure.

Cependant ce choix permettrait à Huawei de se focaliser sur l’efficience énergétique de sa nouvelle puce. Certaines mauvaises langues diront que l'embargo et la non possibilité d'accéder à certaines licences obligent Huawei à faire des concessions le temps que son R et D ne rattrape le retard VS la concurrence.

Huawei promet plus d'informations pour le 19 de ce mois-ci, il ne reste plus qu'à attendre.