Hello les Mi Fans !!!



Aujourd'hui Maison et Domotique nous présente le nouveau plafonnier connecté Yeelight Meteorite


Une bonne petite présentation et test du produit


Yeelight est maintenant bien connu ici, en tant que spécialiste de l’éclairage connecté. A la qualité des produits, on pourrait sans mal comparer la société aux célèbres éclairages Philips Hue. Avec toutefois des tarifs beaucoup plus abordables, et souvent des fonctionnalités qui vont un peu plus loin. C’est encore une fois le cas avec le plafonnier que nous allons découvrir ici, portant le doux nom de Yeelight Meteorite, ou plus sobrement la référence YLDL01YL.


Nous avions dans notre salle à manger ce type de plafonnier, fonctionnant à l’aide de petites ampoules leds:

Mais je dois avouer que le design des éclairages Yeelight me faisait de l’oeil depuis un moment. Avec la récente baisse de tarif, je n’ai pas pu résister :p Je vous propose donc de découvrir ce plafonnier Yeelight Meteorite, et son installation.

I. Découverte du Yeelight Meteorite

Comme la plupart des produits Yeelight, le plafonnier Meteorite est arrivé tout droit de Chine. Rassurez vous, l’ensemble est parfaitement protégé à l’aide de cales en polystyrène:

Une fois le colis déballé, le contenu est relativement simple: le plafonnier, livré en deux parties, deux câbles acier pour relier les deux parties, deux vis accompagnées de leurs chevilles, et une notice traduite en anglais (la notice officielle étant uniquement en chinois).

La partie la plus petite (48,4cm x 5,4cm x 2,05cm) sera celle à fixer au plafond, alors que la partie la plus longue (90cm x 7cm x 4cm) sera l’éclairage en lui même, suspendu à l’aide des câbles en acier. L’ensemble est un mixe entre aluminium et plastique ABS, ce qui donne un poids d’environ 1,7kg. L’ensemble respire la qualité, ce qui n’est plus étonnant chez ce fabricant.



La notice n’est pas très claire sur le fonctionnement de ces suspensions, mais la mise en place n’est pas très compliquée: l’extrémité côté éclairage vient s’insérer dans les deux petits « picots » métalliques. Il faut appuyer sur la partie supérieure du picot pour que le câble entre simplement à l’intérieur. Inutile de le couper, on insère la longueur inutilisée dans la lampe. Quand on lâche l’extrémité du picot, le câble est bloqué. L’autre extrémité du câble vient simplement se visser sur les vis intégrées à la partie haute. La hauteur de la lampe peut donc varier entre 50cm et 1,50m, ce qui laissera de l’amplitude, même pour ceux ayant des plafonds plus hauts que la moyenne.



La liaison électrique entre les deux parties se fait via une petite prise, dont la longueur peut être ajustée en enroulant le surplus à l’intérieur de la partie haute. Un système plutôt bien pensé !

Le raccordement à l’électricité, lui, se fait de façon traditionnelle, via un domino intégré au plafonnier:

L’éclairage led se situe donc dans la partie basse, la plus longue, comme nous l’avons déjà dit. Nous avons ici 280 leds blanches, capables de varier en intensité mais également en température de blanc (blanc chaud à blanc froid, soit de 2 700 à 6 500 K).

Toutefois, le dessus de cet éclairage dispose également de 14 leds (7 à chaque bout), capables de changer d’intensité mais également de couleur, pour venir éclairer le plafond et éclairer la pièce par réverbération. C’est le système « Ambilight », ou « Ambiance ».

Nous verrons plus loin ce que cela donne en situation.
Quand tout est en fonctionnement, le plafonnier consomme 33w, ce qui reste très raisonnable pour un luminaire de cette taille !
Passons donc sans plus attendre à l’installation.
II. Installation du plafonnier Yeelight Meteorite

Comme pour toute intervention sur le réseau électrique, il est vivement conseillé de couper le courant au tableau principal pour éviter tout risque d’électrocution.
Après avoir coupé le courant et démonté le plafonnier existant, il suffira de percer deux trous correspondant aux orifices de la platine Yeelight, puis de raccorder les trois fils Phase, Neutre, et Terre, au domino du plafonnier, en respectant bien les couleurs. La fixation se fera bien sûr selon votre plafond. Ici, en BA13, deux vis Molly ont été utilisées, ce qui sera largement suffisant pour soutenir ce plafonnier.



Une fois cela fait, on pourra venir refermer le couvercle sur la platine, et la maintenir en place en vissant les deux câbles en acier à chaque extrémité: ils serviront en effet à porter la partie lumineuse, mais également à verrouiller la platine fixée au plafond. Il faudra également ajuster la prise électrique entre les deux parties pour qu’elle corresponde à la hauteur souhaitée.

Il ne reste plus ensuite qu’à insérer les deux câbles en acier dans les « picots » comme nous avons vu précédemment:


Et à brancher la prise électrique de la platine sur la partie lumineuse:

Il faudra ajuster la longueur des câbles d’acier et de la prise pour que la partie lumineuse soit à la hauteur souhaitée, et que l’ensemble soit de niveau, ce qui sera plus esthétique.
Il ne reste plus qu’à remettre le courant pour vérifier que tout fonctionne:

Par défaut, la première fois, le plafonnier Yeelight Meteorite s’allume en blanc, avec la partie supérieure « Ambilight » en violet, ce qui donne un effet assez sympa / surprenant.

Pour ceux qui n’aiment pas, rassurez vous, la couleur pourra être modifiée via l’application, voir totalement éteinte ;-)
III. Configuration du plafonnier Yeelight Meteorite

Pour pleinement exploiter les fonctionnalités de ce plafonnier Yeelight Meteorite, il faudra avoir recours à l’application officielle Yeelight. Comme j’ai déjà d’autres produits, comme la lampe de chevet Yeelight, l’application était déjà installée chez moi. Si ce n’est pas le cas il suffira de la télécharger sur le Play Store ou l’Apple Store. Au lancement, il nous est conseillé d’opter pour le serveur situé en Allemagne. Il faut ensuite créer un compte ou s’identifier avec son compte Mi (oui, vous vous souvenez, Xiaomi et Yeelight, c’est le même groupe ;-)



Sur la page d’accueil, où on retrouve les produits déjà installés, il faudra cliquer en haut à droite sur le « + » pour ajouter un nouveau produit. Dans ma liste aucun plafonnier de ce type n’était proposé, j’ai simplement pris un plafonnier led « classique » (le type de plafonnier sera reconnu automatiquement lors de la configuration). Il faut alors réinitialiser le plafonnier en l’allumant et l’éteignant 5 fois de suite, avec un espacement de 2s entre chaque appui sur le bouton. La lampe se met alors à clignoter pour confirmer sa réinitialisation. On peut alors cliquer sur « suivant ».

Le plafonnier est alors détecté. Il faut le sélectionner dans la liste, puis indiquer le réseau Wifi à utiliser (un réseau Wifi en 2,4Ghz uniquement, attention !).


Vous pouvez ensuite donner un nom à votre plafonnier, et activer le contrôle local, ce qui évitera de passer par un serveur extérieur pour piloter votre lampe quand vous êtes chez vous. Et donc éviter d’avoir de la latence.

Voilà, votre plafonnier Yeelight Meteorite est connecté ! Il est maintenant possible de le piloter très finement depuis l’application. Les contrôles de ce plafonnier seront divisés en deux parties: l’une pour l’éclairage principal, l’autre pour la partie Ambilight, ou « Ambiance ». Des scènes prédéfinies sont ainsi proposées, pour optimiser l’éclairage durant un repas, une soirée romantique, un moment lecture, etc. On pourra également sélectionner manuellement l’intensité de la lumière, et la température du blanc, la partie basse, rappelons le, ne pouvant éclairer qu’en blanc.

L’onglet « Ambiance », lui, proposera les mêmes scènes prédéfinies, les réglages de l’intensité et du blanc, mais également le choix de la couleur sur un troisième sous onglet:

On pourra ainsi définir très finement le type d’éclairage souhaité.
Dans les paramètres, en haut à droite, il sera possible de désactiver l’allumage de la partie Ambiance si on le souhaite. En effet, quand on allume ce plafonnier, les deux parties s’allument simultanément. Si on ne souhaite avoir par défaut que l’éclairage principal, il suffira de désactiver l’Ambilight ici.

Si nous revenons sur la page principale de notre équipement, une flèche pointant vers le haut, tout en bas de l’écran, permet d’accéder à de nombreuses options. Elles sont communes à la plupart des éclairages de la marque, certaines seront donc sans doute moins utiles sur ce type de plafonnier, destiné généralement à habiller la salle à manger. On peut ainsi par exemple créer un programme, pour allumer ou éteindre automatiquement le plafonnier à une heure donnée.

De la même manière, on pourra créer un minuteur. L’intérêt me parait limité ici, mais sait on jamais. En revanche, le mode nuit, lui, permet de réduire la luminosité automatiquement dans le créneau horaire indiqué. Particulièrement utile pour ne pas se retrouver ébloui quand on se lève par exemple la nuit.

On peut également associer une télécommande au plafonnier, vendue en option, ou y associer un bracelet Mi Band, pour éteindre automatiquement la lumière quand le bracelet détecte que vous vous êtes endormi. Utile pour éteindre automatiquement la lampe de chevet, mais pour la lampe de la salle à manger ?

Enfin, option particulièrement intéressante pour nous: activer le contrôle sur le réseau local. Cela permettra à d’autres équipements de piloter ce plafonnier sans passer par un serveur externe. C’est ce qui permet notamment de piloter ce plafonnier avec une box domotique telle que Jeedom ou eedomus !

Découvrons d’ailleurs comment il est possible de piloter ce plafonnier Yeelight Meteorite depuis un système domotique extérieur…
IV. Piloter le plafonnier Yeelight Meteorite depuis un système domotique

Une fois activé le contrôle local, il devient possible d’intégrer ce plafonnier dans un système externe. Dans Jeedom, par exemple, il suffira d’installer le plugin Xiaomi Home. Le plafonnier sera détecté automatiquement et ajouté dans la configuration:

Il suffira de lui donner un nom et lui affecter une pièce. A partir de là il sera possible de le piloter depuis Jeedom, que ce soit via son widget direct ou via des scénarios:

L’installation n’est pas beaucoup plus difficile sur eedomus: il suffit de se rendre dans le store, et d’ajouter le plugin Yeelight:

Après avoir renseigné l’adresse IP du plafonnier, on retrouvera ses commandes dans l’interface eedomus:

N’oublions pas non plus que les produits Yeelight sont nativement compatibles avec les assistants vocaux Google Assistant, Amazon Alexa, ainsi que le service IFTTT.
Avec tout cela, vous devriez avoir l'embarras du choix !
V. Conclusion

Ce plafonnier me faisait de l’oeil depuis un bon moment, et je dois avouer qu’il ne m’a pas déçu ! Très design, son éclairage de 110° permet d’éclairer correctement le lieu du repas, ici une salle à manger où nous nous retrouvons à 5 pour manger. Le réglage de la luminosité et de la chaleur permet d’ajuster l’éclairage à toutes sortes d’activité: une lumière un peu chaude pour le repas du soir, une ambiance romantique (il imite même le scintillement des bougies !), ou au contraire une lumière bien blanche pour les travaux pratiques par exemple. L’éclairage d’ambiance sur le dessus est un petit plus bien sympa, qui permet de créer des ambiances assez inhabituelles sur ce type de plafonnier.
Ajoutons à cela sa compatibilité avec les systèmes domotiques Xiaomi, Jeedom, eedomus, IFTTT (et sans doute d’autres), ainsi que le support natif des assistants vocaux Google et Amazon, que demander de plus ? Ah si, un tarif abordable ? Justement, c’est le cas ! Lancé à l’origine à près de 200€, on le trouve aujourd’hui régulièrement sous la barre des 100€. Bref, je ne peux que le conseiller ! Vous l’aurez compris, pour ma part je l’adore :D Il faudra simplement prévoir un emplacement adéquat du fait de sa taille, comme au dessus d’une table de salle à manger ou d’un ilot de cuisine par exemple.
Ce plafonnier trouvera-t-il une place dans votre salle à manger?
Pour moi oui!!!
Source : ici
Test et présentation régidé par Cédric Locqueneux
XiaoMicalement
TomTom Aix
Autres articles intéressants: